Etes-vous quelqu'un de différent ?

vendredi 20 avril 2007

Candidat Sarkozy

Voilà le morceau le plus difficile, Nicolas Sarkozy est le favori or s'il est élu c'est à sa politique qu'on attribuera les maux de la France, le soutien s'avère donc risqué, par ailleurs des rumeurs écorchent mes oreilles. C'est quand même à lui qu'ira mon vote pour deux raisons.

Des candidats, NS est le seul à avoir une intelligence économique, en fait c'est même un des seuls qui ne propose pas le problème comme solution à la manière des collectivistes socialistes, troskistes, frontistes ou gauchistes. NS a une sensibilité libérale mais il est avant tout un étatiste comme il l'a rappellé récement aux libéraux, affirmant que c'est l'Etat qui a construit la France point final. Il a durant cette campagne successivement flatté les trois droites décrites par feu René Rémond : libérale puis sociale, puis souverainiste.

Comme le résume fort bien The Economist qui lui apporte son soutien : Mr Sarkozy is less a principled liberal than a brutal pragmatist. La France attend une réforme et NS semble avoir la volonté et l'envergure de la faire... encore qu'on ne peut écarter l'hypothèse qu'une fois installé à l'Elysée, il enfile des pantoufles chiraquiennes...

La seconde raison tient à la qualité de la gauche. Depuis des années la gauche crie au loup, elle doit être sanctionnée. Chaque action du candidat de l'UMP est prétexte à des scènes délirantes d'hystérie collective. La dernière c'était quand NS a donné des origines génétiques à la pédophilie et à la propension au suicide, ses adversaires ont aussitôt déduit de l'opinion de NS que celui-ci voulait la traduire en une politique eugéniste. Procès d'intention stupéfiant qui connait son apothéose dans une tribune de Jacques Testart publiée dans Le Monde daté du 18 avril : l'eugénisme au service du libéralisme (sic !)... Notre apprenti philosophe ignore donc que le plus fameux philosophe critique du scientiste, Karl Popper, est un des fondateurs de la néolibérale Société du Mont-Pèlerin et que le libéral intransigeant Hayek a été nobélisé pour avoir dénoncé toute sa vie le scientisme socialiste de planification de l'économie.

La haine antisarkoziste est révélatrice de la faible tenue du débat politique français : on ne s'interroge pas sur les programmes, on se demande benoitement si Sarkozy est raciste, on interprète ses actions comme s'il dirigeait une cabale etc. On ne prête qu'aux riches... ma voix est pour celui qui a le plus de talents.

4 commentaires:

Jonoblog a dit…

Le problème avec Sarkozy c'est qu'il règne sans partage, et qu'il n'écoute personne et je peut déjà prédire que son bilan en matière de réformes tant économiques, qu'institutionnelles sera inexistant.

Anonyme a dit…

Oui le problème avec la gauche c'est qu'ils sont méchants et qu'ils prennent des impots aux gens qui travaillent alors qu'avec la droite le travail c'est bien et en plus il y a de la sécurité : foutez moi un flic dans ma rue sinon je vais voter arlette, je suis un vrai libéral moi je veux des flics partout et les nu-pieds en prison. merde alors.

Apollon a dit…

Et hop, recours à la caricature apocalyptique, triste illustration du travers que je dénonce

La Fougère a dit…

Il y a un an, j'étais assez motivé pour voter contre NS au second tour, puis je suis progressivement arrivé aux mêmes conclusions que toi, notamment concernant la nécessité de sanctionner le PS et son approche anti-démocratique...
A plus